Eos Index du Forum
 
 
 
Eos Index du ForumS’enregistrerConnexion

Les daevas célèbres d'Asmodae

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Eos Index du Forum -> Dans le Campement -> La Taverne (Espace RP) -> Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yohake
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2014
Messages: 201
Masculin
Marque(s): 0

MessagePosté le: Mar 1 Juil - 12:44 (2014)    Sujet du message: Les daevas célèbres d'Asmodae Répondre en citant

Zannuto.

Membre éminent et respecté de Pandaemonium, il fit fortune en assurant le transport de Kisks dans les Abysses. Contrairement aux autres familles de Vanahal, aucun de ses enfants ne connut l'Ascension.


Kinterun, Maître armurier de Pandaemonium.

En plus d'être le plus illustre armurier de l'histoire (n'hésitez pas à lui demander son avis sur la question), il est également le tenant du titre de la compétition qu'organise annuellement les tenanciers de la Taverne Apellbine, "Combien d'injures différentes pouvez-vous caser dans une seule et même phrase", pour la 157ème année consécutive.

Au cours de son règne, il a inventé nombre de jurons au nombre desquels "triple drakibouzouk," "drakonouilles," "baltronche d'écailles," et l'énigmatique autant qu'efficace "flerp."


Soudan, le Boucher de Reshanta.

Soudan est probablement le plus terrible guerrier des Abysses. Armé de sa puissante hache, "Tranche-soleil," il a décimé des Légions entières d'Élyséens, mû par une hargne sans égale.

Il n'existe pas un seul Élyséen qui ne tremble pas à la vue de son étendard ensanglanté. Nul ne sait ce qui motive ce terrifiant soldat de la destruction, mais il apparaît clair qu'il ne trouvera le repos que lorsque le dernier Élyséen rendra son ultime souffle.


Armandino et Batali, Daevas cuisiniers.

Tous deux chefs émérites, le père et le fils sont d'éminents spécialistes de la saucisse. Alors qu'à leurs débuts, ils n'utilisaient que des ingrédients relativement communs comme les Ksellids ou les Brax, ils étendirent leur activité après avoir découvert que, préparés avec art, les Balaurs étaient tout entiers comestibles.

Maîtres dans l'art du maniement du couteau, ils contribuent allégrement à la nutrition comme à la défense d'Asmodae.


Sarayon, Daeva sylvestre.

Sarayon refusa de prendre part à la Guerre des Abysses, préférant se dévouer à la protection de la Forêt de Moslan. Craignant que son insubordination ne fasse des émules, les Seigneurs Shédims envoyèrent une Légion entière dans les bois pour la traquer.

Après une semaine de recherches, la Légion revint bredouille. Si personne, depuis, ne l'a jamais revue, les forestiers traversant les bois racontent souvent, au revenir de leurs excursions, s'être sentis protégés par une mystérieuse présence bienfaitrice.


Ulut, Daeva de la Chance.

Lorsqu'il était humain, Ulut fit un jour un pari avec Marchutan, le Seigneur du destin, affirmant qu'il accomplirait un jour son ascension, mais ce dernier prophétisa que tel n'était pas son destin.

Ulut lui rétorqua que c'était le hasard et non le destin qui façonnait l'univers et partit tenter son ascension. Un an plus tard, il revint, une paire d'ailes dans le dos. Marchutan tint parole et déclara qu'Ulut serait désormais connu sous le titre de Daeva de la Chance.


Rikjluk, Daeva de l'insatisfaction.

Rikjluk ne parvenait jamais à trouver une tâche qui lui seyait. Il trouvait les combats de la Guerre des Abysses trop violents à son goût, et lorsqu'il s'essaya à la guérison d'âme, il trouva ennuyeux d'attendre nuit et jour devant un Obélisque.

Poète, portefaix, prêtre ou potier, des décennies entières ne lui suffirent pas à trouver une activité qui lui convienne.


Deyla, Daeva de la déduction.

Deyla élucida nombre de crimes célèbres, au nombre desquels l'affaire du Balaur écarlate, celle du déplacement de Pandaemonium, le mystère du Kisk brisé, et bien d'autres encore.

Grâce à la patience et au sens du dévouement propres aux immortels, elle réussit à démêler chaque affaire. Quand bien même le crime aura été commis il y a plusieurs siècles, Deyla parviendra immanquablement à le résoudre.


Kaspar, Daeva du Sublime.

Kaspar était connu pour sa conviction qu'on ne pouvait communier avec Aion que dans la solitude, au cœur d'une nature épargnée. Il fit des pics enneigés son temple et affirma entendre Aion dans les rugissements des tempêtes glacées.

Bien que ses théories soient tombées en désuétude il influença fortement nombre d'universalistes de l'Éther et de mouvements religieux.


Sifdal, Daeva sans inspiration.

Ecrivain célèbre lorsqu'il était humain, après à son ascension, Sifdal découvrit que quelle que fut sa détermination, il n'était plus capable d'écrire le moindre mot. Pris dans le tourbillon de l'éternelle parade de la vie, il observait ses pairs vivre leur vie sans jamais trouver l'inspiration.

L'immortalité avait privé Sifdal de toute sensibilité...


Alorac, Daeva ermite.

Alorac grandit dans une ferme de Morheim. Il fut tant choqué, au sortir de son ascension, par l'opulence de Pandaemonium, qu'il fuit la nuit même de son arrivée pour ne jamais y revenir.

Il élut domicile dans une grotte isolée au cœur du désert de Morheim où il vit encore aujourd'hui. Jamais il ne dit mot, mais toujours il offre au visiteur fourbu un peu de pain.


Bartolom, Daeva des ailes arc-en-ciel.

Bartolom était un illustre alchimiste qui, un jour, défendit seul la forteresse de Kysis contre une invasion de Balaurs. N'utilisant que des matériaux trouvés dans la place forte, il élabora une multitude de potions diverses, explosives, empoisonnées et en tous les cas mortelles, pour repousser l'ennemi, tout en fournissant à ses frères vaincus des élixirs de soins et de force.

Lorsqu'une semaine après le début de l'assaut, les renforts arrivèrent, ils découvrirent que les innombrables opérations alchimiques qu'avait réalisées Bartolom avaient teinté ses ailes de reflets irisés.


Athelrig et Bradruc.

Le jour où Athelrig et Bradruc se rencontrèrent, il fut de suite évident qu'ils étaient les deux moitiés d'une même âme. Bradruc le guerrier chargeait au cœur du combat suivi d'Athelrig la Prêtresse qui guérissait ses blessures. Le visage souriant de Bradruc couvert de sang était la plus belle chose que cette dernière avait jamais vue.

Après d'innombrables batailles, ils se marièrent et partirent s'installer à Altgard où ils coulèrent une vie paisible. Leur amour a inspiré de nombreuses pièces... auxquelles ils ont toutes assisté.


Krantora, Daeva de la haine.


Krantora jura de se venger du général Élyséen Taraion qui tua et déplaça sa meilleure amie dans les Abysses. Les deux s'affrontèrent maintes fois, mais tout Daevas qu'ils étaient, la mort ne représentait jamais plus pour eux que l'annonce d'un recommencement.

Elle chercha un jour à l'attirer dans les tréfonds des Abysses, loin de tout Obélisque ou Kisk, afin de l'éliminer à jamais... personne ne les revit jamais plus.


Entoryn, Daeva des mensonges.

La toile de manipulation d'Entoryn s'étendait dans tout Pandaemonium. On murmurait que les Seigneurs Empyréens craignaient son influence. Il n'avait confiance en personne excepté en sa jeune et belle épouse.

Un jour, sa tentative de devenir l'"éminence grise" de la ville échoua subitement : ceux qui lui étaient redevables l'ignoraient, nul ne pliait plus sous ses menaces. Sa femme, elle, le quitta, se contentant de lui lâcher dans un sourire : "il ne faut pas faire confiance à n'importe qui...".
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 1 Juil - 12:44 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Eos Index du Forum -> Dans le Campement -> La Taverne (Espace RP) -> Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com