Eos Index du Forum
 
 
 
Eos Index du ForumS’enregistrerConnexion

Le terrifiant Dredgion

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Eos Index du Forum -> Dans le Campement -> La Taverne (Espace RP) -> Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yohake
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2014
Messages: 201
Masculin
Marque(s): 0

MessagePosté le: Mar 1 Juil - 03:36 (2014)    Sujet du message: Le terrifiant Dredgion Répondre en citant

- Mémoires d'un vieux Gardien -

Les Daevas d'aujourd'hui ne craignent pas le Dredgion. Ils savent que s'ils perdent en l'affrontant, ils reviendront tout simplement à la vie. Nous n'étions pas sous l'emprise d'une peur primitive, ni d'aucune peur d'ailleurs.

Mais moi, j'ai toujours peur. La peur que j'ai ressentie lors de ma première rencontre avec le Dredgion me donne des cauchemars, aujourd'hui encore.

Il a surgi de nulle part. Nous n'avions remarqué aucun signe, rien qui aurait pu nous indiquer qu'une ombre aussi noire allait s'étendre sur nos maisons.

Les Balaurs se comportaient de manière suspecte, bien entendu, mais nous ne pensions pas que leur arsenal comprenait une telle arme. Nous pensions qu'ils ne nous attaquaient pas par peur, et que peut-être nous commencions à gagner la guerre.

Nous avions tort.

Nous étions en train de combattre les Asmodiens dans l'Archipel de Soufre lorsque cela s'est produit. Quelque chose dans l'air changea. Il semblait lourd, plus épais, et en un instant tout s'assombrit. Ensuite... ce bruit.

Nous arrêtâmes de combattre les Asmodiens, et les Asmodiens arrêtèrent de nous combattre. Tous les regards se tournèrent vers l'Œil de Reshanta, et je le vis émerger : d'abord une petite pointe, qui grandissait rapidement alors que le vaisseau nous apparaissait dans son intégralité.

Pour la première fois de toute ma vie, j'ai senti la peur enserrer mon cœur dans ses griffes glaciales. Mes instincts me disaient de jeter mon arme et de courir aussi vite que possible. De fuir. Mais je n'en fis rien. Je tins bon.

Ce fut le Général de brigade qui rompit le silence. Il nous ordonna de charger sur le Dredgion. Je m'armai de courage, et je m'envolai en hurlant en direction du vaisseau.

Je me souviens avoir vu quelque chose d'étrange ce jour-là. En regardant autour de moi, je vis les Archons asmodiens, nos ennemis mortels, voler à mes côtés. Notre guerre avait soudain disparu, et cette haine ancestrale avait refait surface.

Nous approchions. J'avais tiré mon épée, lorsque des lueurs intermittentes commencèrent à fuser dans le ciel. Nous fûmes tous touchés, et les ailes blanches et noires qui s'étaient unies pour combattre le Dredgion le furent à nouveau lorsque nous tombèrent tous du ciel, anéantis par ces étranges lueurs éblouissantes.

Le Général de brigade nous ordonna désespérément de battre en retraite, mais c'était trop tard. Le Dredgion avait fait étalage de sa force, et nous avait battus à plate couture.

Mais ce n'était pas qu'une défaite : j'en avais déjà vécu à de nombreuses reprises, comme tous les Daevas. On s'époussette, on se soigne, et on se dit : "On les aura la prochaine fois."

Mais cette fois... C'était différent. Ce n'était pas une défaite, mais un massacre. Deux Légions entières avaient été décimées en quelques secondes seulement. Il n'y avait aucun espoir, aucune chance de victoire. La peur me saisissait. Non, pire que la peur... la terreur.

La rumeur se répandit. La Légion de la Lumière de Reshanta avait été anéantie, et il est difficile de cacher ce genre de nouvelles. La rumeur se répandit donc, et la panique avec elle.

Pendant ce temps, nous avions reçu de nouveaux ordres. On nous ordonnait de rassembler des informations sur les caractéristiques, les aptitudes de combat et les points faibles du Dredgion. Nous !

Comment avaient-ils pu NOUS choisir ? C'était forcément une plaisanterie ! Mais c'était bien réel. La peur me saisit de nouveau, mais je ne pouvais pas tirer ma révérence.

Nous perdîmes de nombreux Daevas pendant cette mission, mais nous n'abandonnâmes jamais. Nous approchions régulièrement du Dredgion. Finalement, ma peur laissa la place à l'habitude, et en commençant à nous enhardir, nous commencions également à voir notre travail porter ses fruits. Nous découvrîmes que le Dredgion était muni de contrôleurs gravitationnels, de noyaux et d'armements principaux pour l'attaque.

Des trois, c'est le Noyau du Dredgion qui était l'arme la plus redoutable. Son Champ magnétique de Destruction et son Champ magnétique d'Annihilation pouvaient attaquer une vaste zone en peu de temps et épuiser la force de vie de tous les Daevas à proximité.

De plus, le Dredgion n'était pas muni d'un seul noyau, mais de quatre. Un dans la tête, deux dans les ailes et un dans la queue. Peu importe de quelle direction nous l'approchions, nous ne pouvions éviter ses attaques.

Nous finîmes par conclure que nous pouvions infliger des dégâts importants au vaisseau si nous pouvions détruire tous les Noyaux du Dredgion à la fois. Mais nous essayâmes à de très nombreuses reprises, sans succès. Il nous fallait un autre plan.

Nous essayâmes ensuite de nous attaquer aux contrôleurs gravitationnels.

Leur structure était faible, et nous estimions qu'en leur infligeant des dégâts importants, ils pourraient exploser. Cependant, il n'était pas simple d'infliger des dégâts à ces éléments à tous les coups, et notre réussite fut mitigée.

En fait, pendant toutes nos tentatives, je ne vis qu'un seul contrôleur gravitationnel se faire détruire. Un seul, parmi d'innombrables tentatives.

Bien entendu, le Dredgion n'avait rien d'un simple vaisseau de guerre. Il transportait des centaines, des milliers de guerriers Balaurs. Les plus puissants, en fait. Les plus terrifiantes des terreurs.

Nos Forteresses tombèrent une à une, obligées de se soumettre à la puissance absolue du Dredgion et de ses guerriers. Le cours de cette grande guerre avait changé, uniquement à cause de ce maudit vaisseau.

Le commandant en
chef
tenta de résister, encore et toujours, mais échoua encore et toujours. Finalement, après des pertes des plus dramatiques, nous abandonnâmes. Les ordres furent communiqués sur du papier noir, et étaient simples.

Si vous voyez le Dredgion, fuyez. Sauvez-vous.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 1 Juil - 03:36 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Eos Index du Forum -> Dans le Campement -> La Taverne (Espace RP) -> Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com